02/02/2012

L’Allemagne au centre de tout, la France de plus en plus inexistante


Romandie: ALERTE – Le centre de commandement du bouclier antimissile en Allemagne



Il y
avait déjà la BCE à Francfort, le modèle économique allemand à copier
servilement, les « disciplines » budgétaires allemandes bientôt imposées
par un traité….


Voici
maintenant que l’on apprend que le nouveau centre de commandement du
futur bouclier antimissile de l’OTAN sera également situé en Allemagne.

Mois après mois, le schéma d’ensemble apparaît ainsi un peu plus clairement.


C’est celui que je souligne dans mes conférences, à savoir que
l’Allemagne est bien le pilier n°1 des États-Unis en Europe, en
application de cette « Alliance germano-américaine pour le XXIe siècle »
(« deutsch amerikanische Bündnis fûr das XXI Jahrhundert ») dont aucun
autre responsable politique ne parle jamais en France ni n’explique
jamais aux Français.


Pour plus de précisions, je renvoie ici aux travaux de Pierre Hillard (par exemple dans http://www.diploweb.com/forum/hillard3.htm). Les germanophones trouveront beaucoup d’éléments d’informations sur les sites en allemand, par exemple : http://www.spiegel.de/politik/deutschland/0,1518,288388,0...



CONCLUSION


L’Europe, ce n’est pas la démocratie et la paix.

C’est :

- la dictature d’une oligarchie financière qui s’est imposée par traités européens et euro interposés,

- et la guerre par une diplomatie de rapacité néo-coloniale de plus en plus agressive, dans le cadre de l’OTAN.


Depuis 1950, les dirigeants américains sont les commanditaires de
tout le schéma stratégique et les dirigeants ouest-allemands en sont les
premiers maîtres d’œuvre sur place, chargés de l’organisation
matérielle et tactique.


La France, quant à elle, est en train de disparaître.


C’est parce que l’UPR et moi-même sommes la seule force politique
française à démasquer ce schéma d’ensemble et à vouloir en libérer la
France (chose que ne font évidemment pas les leurres FN, FG, DLR, MRC)
que les médias de masse nous sont interdits et qu’ils prennent un malin
plaisir à ne jamais citer mon nom parmi les candidats à la
présidentielle.


Je précise :

- que l’installation de ce « bouclier anti-missile » est présenté comme
devant protéger l’Europe « d’une attaque de missiles en provenance du
Moyen-Orient, en particulier d’Iran »,

- mais que la Russie estime que ce dispositif est principalement dirigé contre elle (ce que la géographie accrédite),

- et que l’on apprend aujourd’hui que « les structures de ce bouclier
antimissile » seront implantées « dans plusieurs pays d’Europe,
notamment en Roumanie, en Pologne et en Espagne, ainsi qu’en Turquie ».

http://www.romandie.com/news/n/_Le_centre_de_commandement...



Cette disposition des implantations (Pologne, Roumanie, Turquie)
prouve à elle seule qu’il s’agit d’abord d’encercler la Russie,
conformément aux objectifs stratégiques développés par Zbigniew
Brzezinski dans son livre Le Grand Echiquier dont je parle dans mes
conférences.


Elle corrobore également les explications que je donne sur la volonté
américaine de faire entrer la Turquie dans l’Union européenne, qui
n’est que la vitrine politique d’un glacis colonial à l’échelle du
continent, glacis dont la face militaire est l’OTAN.


En fait, tout est très logique et très clair.


François ASSELINEAU



16:32 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.