23/01/2012

Les pays d'Europe, devenus les perroquets dociles des USA

Sans vouloir prendre parti sur le fond de cette affaire Villar, il est frappant de voir à quel point la prétendue « diplomatie européenne », conduite par l'ultra-atlantiste et ultra-incompétente Lady Catherine Ashton of Upholland, s'aligne systématiquement sur Washington.


Ainsi, à peine Washington avait-il tapé sur Cuba que la célèbre Baronne travailliste a répété comme un perroquet que « cette affaire soulevait des doutes sur le système judiciaire et pénitentiaire cubain ».

Sur son site internet, le ministère cubain des Affaires étrangères a aussitôt répliqué en déniant à l'Espagne et à l'Union européenne la moindre autorité morale pour juger Cuba, les accusant de « ne même pas vérifier ou attendre de savoir ce qui s'est passé réellement ».


Cette réplique est la plus cinglante de toutes. En effet, les pays d'Europe en sont réduits à ânonner aveuglément tout ce tout ce que peuvent dire et faire le Département d'État et le Pentagone américain , sans même savoir ce qui s'est passé !


S'agissant des leçons de morale que les Américains se permettent de donner à Cuba sur le système judiciaire et pénitentiaire, rappelons qu'à quelques centaines de mètres des côtes de Cuba se trouve la base militaire américaine de Guantanamo où 171 prisonniers (dont des mineurs) croupissent sans jugement depuis les attentats du 11 septembre voici plus de 10 ans, et cela au mépris de toutes les règles de droit international.

[source http://fr.wikipedia.org/wiki/Camp_de_Guant%C3%A1namo]

Mais de Guantanamo et du "2 poids 2 mesures" que leur impose Washington, la Baronne travailliste et la « diplomatie européenne » s'en moquent éperdument. Les européistes ne sont là que pour être des larbins des puissants du moment.


On se demande jusqu'à quel degré d'avilissement la « construction européenne » va encore entraîner la France avant que les Français ne se ressaisissent et décident de retrouver leur démocratie et leur dignité en dénonçant les traités européens.


La Havane rejette les critiques internationales après le décès d'un détenu


01:28 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.