11/01/2012

Bayrou retourne sa veste chez Ruquier

bayrou 2012

Bayrou le centriste, le roi des funambules, la girouette de la scène politique française n'assume sa défense des traités européens qu'un jour sur deux.

 

Son discours et ses actes sont arrangés quotidiennement.

 

"Ma petite girouette, Rien qu'un brin de vent Te fait tourner la tête.
Ma petite girouette N'as-tu dans la tête Que du vent?
Tourne tourne girouette..."



Quand François BAYROU n'arrive plus à assumer son soutien à l'Europe et aux traités européens...



 

En trompant ouvertement des milliers de téléspectateurs, il annonce aux français qu'il les prend pour de réels imbéciles (il n'y a pas d'autre mot) et donne sa tonalité pour cette campagne.

Face aux questions qui lui font très justement remarquer que les traités européens - qu'il a défendu - empechent les cantines scolaires de faire des appels d'offre pour faire travailler les agriculteurs locaux, il renie son adhésion et l'attachement qu'il a eu pour que ces traités soient adoptés.


 


Rappelons que François Bayrou, fervent défenseur européen, a voté en faveur de la révision de la Constitution, le 4 Février 2008 (http://www.senat.fr/scrutin/cpjl07-170.html). Et que par ce vote, il a permi la ratification du traité de Lisbonne quelques jours plus tard par l'Assemblée Nationale et par le Sénat.

 

Et comme a fait campagne pour ces traités européens et a voté en ce sens mais qu'il nous dit l'inverse - pendant un temps de parole chronométré par le CSA de surcroit -  l'Union Populaire Républicaine demande tout simplement des excuses publiques de Mr Bayrou qui trompe éhontément les français sur ses actes passés.



=======================

Pendant ce temps-là, les grands médias font toujours barrage à l'Union Populaire Républicaine et refusent d'inviter François ASSELINEAU sur leurs plateaux. L'élection présidentielle à venir n'est pas démocratique. Seuls les personnes faisant partie du système sont autorisées à participer à la course présidentielle dans les grands médias.

 

Nouvelle venue dans le débat politique, l'Union Populaire Républicaine rassemble des Français, de droite et de gauche, dont les rangs grossissent rapidement. Notre point commun à tous, c'est que nous refusons l'asservissement de la France, et que nous posons la question fondamentale qu'aucun parti ni aucun média ne veut poser :

Avons-nous oui ou NON intérêt à rester encore dans l'Union Européenne ?

Pour aller plus loin : http://www.u-p-r.fr/
 

15:49 Publié dans François Bayrou (MODEM), Les autres candidats | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.